Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : de Livlic Ateliers dit LivA et de la compagnie des Icks
  • de Livlic Ateliers dit LivA et de la compagnie des Icks
  • : 01 75 51 06 45 / 06 89 80 61 23
  • Contact
  • Portail web

Rechercher

Catégories

17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 19:38

Nous pensions acheter un canapé-lit. Finalement j'ai trouver un bon compromis, avec mon lit pliant dit "2 places".
Bizarement en tant que canapé, c'est plutôt grand mais pas trop mal, par contre en tant que lieux pour dormir, ça parait petit, et faut pas avoir peur du mal de dos le lendemain.

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 12:25

Après 3 semaines à Paris, voilà je retourne à Bégard. Je n'ai pas toujours pas de contrat là-bas, et plus d'ouverture et de possibilité sur Paris. Mais on a décidé de garder tout de même l'atelier bégarois pendant 1 an.

Anne, Pierrick, Kikan... si vous souhaiter venir travailler dans cette atelier venez en profiter !

Y'a pas qul'es arts, Icks, Malades, Mercenaires... si vous rencontrer Lannion cette année, on peut tous loger dans mon atelier aussi, c'est plus sympas.

Je devrait y rester jusqu'a Noël. J'espère profiter pour produir un maximum. J'ai avec moi mon aide féline.

 

  

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 11:00
Le temps d'une soirée, les comédiens de la LIFI se jettent à l'eau
A la suite d'une journée de formation sur un thème donné, les improvisateurs ont deux heures pour mettre au point un spectacle entièrement improvisé sur la forme et sur le fond.
Une expérience totale.
 
dans un cadre intimiste, j'ai eu la chance de pouvoir assister, parmis une vingtaine d'autres invités, à cette soirée expérimental.
 
j'ai véritablement étais bleuffé. C'est vrai que cela allie mes 2 styles de spectacle péféré la comédie musical, et l'improvisation, mais connaissant mon exigence, je ne suis pas un public facile, je ne pensai pas apprécié à ce point. Un grand merci à ces 8 comédiens, qui m'ont fait réver ce soir.

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 02:16

Pour continuer la liste :

Machine à chantourner

Machine à coudre

Pyrograveur

Dremel

Portable, ordi et palette graphique

Karaoké, pour les impros chanté ou on connait la chanson

Craf robot (bon d’accord celui là c’est moi qui me le suis offert)

 

voici le dernier :

 

C’est une machine à onglet

Elle devrait me servir notamment à fabriquer des cadres (si j'ai bien compris), pour mes toiles. Ça les rend plus vendable. Et peu être d'autres idées ?

 

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 00:23

Premier match de la saison de la lifi, face à une équipe du Québec.

Mais surtout dans un nouveau lieu que je ne connaissais pas encore : Le cabaret Sauvage

         
                                   

Un endroit magique. Façon chapiteau de cirque en cercle. Au bord de l’eau. Fauteuil et chaises confortable, rouge velour. Superbe parquet. Un très bel espace bar. Des Terrasses. Des loges qui ne ressemblent pas à des placards mal entretenu.

      
                            

Franchement j’ai été très séduite. Bien sûr ça donne envie de jouer, mais même pour ce qui est de s’occuper de la partie régie du spectacle, on me reverra. Cela met tout le monde tout de suite dans des bonnes conditions pour travailler. En plus c'est beaucoup plus proche de

Et pour ne rien gâcher le match était beau (ce qui n’est malheureusement toujours le cas, même à la lifi). Le seul petit hic, c’est le bruit produit par le zénith non loin, qui s’entend même à l’intérieur durant le spectacle.

Prochain rendez vous, le 9 mars, pour le début du championnat lifi.

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 10:00


Aujourd’hui j’avais rien à dire !

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 20:46

Une petite connection assez lente pour vous faire part de la poursuite des aventures de ma voiture.

Je vous avez annoncer que j'allais chercher une
table à Dinan, le dimanche. Mais, il pleu, il fait froid, donc ?
Donc, oui effectivement bonne réponse : ma voiture ne démarre pas !!
Après toute la journée de Dimanche infructueuse, joulouse de ne voire que
mon voison l'opticien, elle a enfin réalisé son rêve, rencontrer notre voisin de droite : le garagiste. A force de tantative nous pensions que c'était la batterie qui c'était déchargé. Que nénie ! Les bougies était bouffé jusqu'a la moelle, elle devait avoir bien fain la tutre. Il parait qu'elle ne marchait que sur deux pattes (cela me semble pourtant, plutôt difficile de rouler avec des pattes !?)
Ou alors c'est que la table ronde en bois prévu, ne plaisait pas du tout à mademoiselle, car finalement pris par le temps, on a du se résoudre a acheter une table qui sera casiment son opposé : métalique avec un plateau en verre. Qui va très bien avec les
chaises donné par Pierrick. On pourrai croisre qu'elle l'a fait exprès juste pour ça.

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 16:04

En espérant que cela ne devienne pas celui des regrets.

 

J’ai mis deux jours avant de me convaincre à repartir, puis sur place encore plusieurs jours où j’étais plutôt patraque, je ne croyais plus en mon projet. Et les discutions avec mon voisin l’opticien n’ont même pas réussit à me remonter le moral.

 

Qu’est-ce que je fais là ? En plus je suis toute seule. Et ma voiture qui continue à ne pas vouloir démarrer un jour sur deux. Et les douches froides. Et pas de cuisine (four, micro-onde ou même frigo). Qu’est-ce que je suis aller me foutre dans ce merdier administratif. Est-ce que je ne vais pas avoir de mauvaise surprise, de règlement que j’ignorai ? Est-ce que c’était un bon choix de prendre un atelier aussi loin de paris ? J’aurai peu dû chercher un coup de cœur plus prés ? Finalement Compiègne c’était peu être pas si mal ? J’aurai pu, plus facilement faire des aller retour. Oui mais en même temps, cette région près des côtes de granit rose est tellement jolie. Et puis pour le moment je n’ai rencontré que des personnes sympathiques. Est-ce que je n’aurais pas mieux fais de commencer cette aventure sur paris ? Là-bas j’ai déjà de la demande. Mais cela aurait été bien difficile, voire impossible de trouver un local pour les ateliers. Il est chouette notre atelier. N’y aurait-il pas mieux fallu que je prenne juste une maison secondaire dans la région, sans contrainte, avec juste un atelier perso, pour mes propres créations ? Dans ce cas y aurais-je été présent suffisamment souvent pour crée quelque choses ? Est-ce qu’il faudrait que je considère mon local, finalement comme une maison secondaire avec vitrine ? Mais je pourrais peu être trouver moins chère comme loyer si ce n’est pas pour y faire des ateliers public. Et puis ça se trouve, ça ne plaira pas ? Ou ils trouveront les prix excessif, avec cette foutue crise économique ? Et d’ailleurs quels tarifs dans cette région ? Et même si ça marche, moi si je veux continuer à me former, et à jouer. Et pour avoir du niveau, malheureusement c’est encore sur Paris. Suis-je désormais prisonnière de Paris ? Les aller retour Paris-Bégard ne vont-il pas finir par me dégoûter, par m’épuiser, par estomper cette fameuse qualité de vie recherchée ? Peut être qu’après l’ouverture des premiers ateliers ça ira mieux. C’est vrai que je me sens bien quand je suis au hand ou à l’impro Lannion. Mais sinon je sent terriblement seule. Petit cœur vient parfois les week-end, mais là encore on doit calculer les finances des voyages, et les jours de congés pris, de façon à se que l’ensemble du projet tienne encore debout. En fait j’aimerai que tous mes potes soient toujours à coté. Parce que bien sûr, il y a Paris, il y a la Bretagne, mais il y a aussi la Franche-conté, avec Rachou mon amie d’enfance et la famille. Et quand je veut aller la voire je fais comment avec mon emploie du temps, et la création d’entreprise ? Tout ça on le savait, on a décidé de quand même se lancer, d’essayer. D’essayer : et si ça ne marche pas, on fais quoi ? C’est quoi nos solutions de replie ? On recommence comme avant, ou on monte un autre projet ?

 

Bref un gros remue-méninges de cerveau. Toutes ces questions qu’on c’est posé avant de commencé. Les difficultés qu’on savait qu’on rencontrerait. Et bien, même si on est préparé, au moment où l’on y est confronté, ce n’est pas forcément plus facile à gérer.

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 22:38

La semaine dernière lorsque je suis partie de Bégard, il était 7h du mat, je me suis dit chouette, je suis assez en forme pour faire la route, y’a pas trop de monde sur la route, (mise à part du 40 km/h sur le périf, mais ça va, c’est pas encore des gros bouchon ça), Alors je pensais pouvoir profiter pleinement de ma journée sur paris, et retrouver aussi petit cœur.


Il faut savoir que cela faisait 4 jours que je n’avais plus de batterie à mon portable, et oublier le chargeur qui va avec. Pas de portable donc pas d’heure à porter de main. Que je n’avais pas les clefs de la maison, puisque nous avions dû les passer pour faire garder les chats lorsque nous étions partie tout les deux.


Après 6 heures de route, pas mangé, je sonne donc chez moi. Et là pas de réponse. Je me dis « pas grave », il est parti à la muscu, sachant que ça ferme vers midi 30, même si il discutaille un peu, il ne devrait pas tarder. Alors je pose mon gros sac, et m’assois dessus pour attendre.

J’attends


J’attends


J’attends


J’estime que cela fait une heure que j’attends, j’avoue que je commence un peu à perdre patience. Mais ce n’est pas sa faute, vu que je n’ai pas pu le prévenir du jour et horaire de mon retour. Alors je me calme, et… J’attends.

 Et tournait sans cesse en tête :


Bien sûr tout mes voisins m’ont vu assis devant ma porte. La petite autruche m’a demandé pourquoi je restai là assis par terre. On m’a proposé à boire, ou si on pouvait faire quelque chose, mais je répondais inlassablement « non, il ne devrait pas tarder maintenant ». Et donc j’attends…

 

A bout de nerfs, au bout de ce que je pensais 1h et demi, j’ai finalement décider de faire, ce que j’aurais du faire depuis le début: je n’avais pas mes clefs c’est vrai, mais par contre j’avais dans la poche, celle de mon jumeaux. Et j’ai donc passé finalement la journée là-bas.

 

Et Jérôme, alors finalement il était où ?

Pour le savoir revenez demain !!!     Waouh ! Quel suspens...

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 17:32
Il est vrai que ma p'tit voiture n'a pas l'habitude de rouler tout les jours, et aime bien dormir douillettement dans un garage. Oui mais voilà pour elle aussi la vie la changer. Et après les essuies glaces, elle n'a pas décidé de s'arrêter là.


Pour ne pas avoir de nouveaux problèmes avec la voiture Jérôme a fais une vérification, donc par exemple l'huile et en a remis.
Mais à trop vouloir bien faire, il en avait trop mis, et du coup j'avais des grosses flaques sous ma voiture partout où elle avait eu la mauvaise idée de s'arrêter.
Vous n'avez pas l'aire très maligne quand vous vous garer, de sortir votre carton pour le mettre sous la voiture, pour ne pas inonder la rue. S'arranger pour rouler un peu sur le carton pour qu'il ne s'envole pas.
Nous avons eu très peur au début qu'il y est un gros soucis, que j'avais perdu le bouchons, ou qu'il faille changer le filtre et faire la vidange, ect...
Mais finalement ce n'était que le surplus qui débordai, au bout de 4 jours, c'est redevenue plus normal.


Premier jour où je me retrouve toute seule à Bégard, ma voiture ne veux plus démarrer du tout.
Il a plue toute la journée hier, et cette nuit là, le temps reste encore gris, je sais bien que petite voiture n'aime pas l'humidité, et elle s'est bien chargé de me le rappeler. J'ai bien essayer de la convaincre que l'air est plus agréable ici, qu'on sera plus souvent auprès d'elle, vu qu'on l'utilisera presque tout les jours.
Mais une voiture c'est têtu, et ça veut rien entendre. Madame veut un garage tout les soirs. Je lui ai expliquer qu'il n'était pas possible de lui prendre un garage à Paris qui sera bientôt rendu dès la décision de la patoche régler, un à Bégard, et un encore près de la gare de Guingamp : ce n'est pas des dépenses prévu pour le moment. Bien que forcément vu la région que j'ai choisi, et sont allergie à trop d'eau, et trop froid, va peu être falloir que j'y songe tout de même.

Après plusieurs essayer, et un exercice de doigté avec le starter et l'accélérateur, je suis finalement parvenu à la faire redémarrer. J'ai pu aller chercher les peintures !
En espèrant que je n'aurai pas des news à vous donner à chaque fois de ma tuture !

Partager cet article

Repost0