Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : de Livlic Ateliers dit LivA et de la compagnie des Icks
  • de Livlic Ateliers dit LivA et de la compagnie des Icks
  • : 01 75 51 06 45 / 06 89 80 61 23
  • Contact
  • Portail web

Rechercher

Catégories

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 20:27

Pour la constitution d'un personnage, le bassin est très important voir primordiale, c'est donc le premier élément que nous allons étudier.
Pour que ceux qui n’était pas là mercredi, mais qui souhaite faire les cours de dessin morpho, ne soient pas complètement perdu : voici un petit résumé du Bassin. Bien sûr ça ne vaut pas les cours de Francis (avec explications, dessins et corrections), ce sont des infos recueillies sur internet.

               
Le bassin
est divisé en grand bassin et petit bassin (lui-même limité par deux détroits : supérieur et inférieur). Il présente (à cause de ses différentes fonctions) un diamètre vertical plus important chez l'homme et un diamètre horizontal plus important chez la femme. Pour cette raison, on distingue les bassins androïdes qui correspondent aux bassins féminins ayant les caractères masculins, et les bassins anthropoïdes qui sont des bassins ressemblant à ceux des grands anthropoïdes, longs, étroits, de forme ovale et possédant un diamètre d'avant en arrière plus grand que le diamètre transversal. Le bassin est constitué des deux os iliaques qui s'articulent en arrière avec le sacrum qui est pris en étau entre ces deux os (le sacrum se prolonge lui-même vers le bas par le coccyx).

La réunion des deux ailes iliaques et du sacrum se fait par l'intermédiaire d'une symphyse (type d'articulation très peu mobile) soutenue par un grand nombre de ligaments. Les deux os iliaques, qui constituent en quelque sorte les parois latérales du bassin, sont incurvés de l'arrière vers avant où ils se réunissent en donnant la symphyse pubienne, qui est une articulation synarthrose (peu mobile également). Le bassin contient le rectum, la vessie et les organes génitaux internes.



  

Partager cet article

Repost0

commentaires